À coeur ouvert : Premier appartement

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler à coeur ouvert. Parce que oui, ce blogue est un divertissement et une façon de vous partager des choses que j’aime et que vous aimez certainement, mais c’est aussi et avant tout un peu comme un journal intime pour moi. Pour reprendre mes mots dans mon article d’introduction, «Ce blogue, c’est un peu comme une amie qui m’aide et que me rappelle, -et te rappelle à toi aussi, je l’espère!- D’oser être moi, et d’oser être vous ! » Je vous confie donc mon histoire.

En 2012, à mes 18 ans, je suis partie en appartement pour la première fois. Loin de ma famille et de mes proches, j’ai quitté ma maison et je suis partie à Sherbrooke pour mes études.

J’aurai dû me douter que ça allait mal finir. Il faut dire que toutes les conditions étaient réunies pour que je vive un véritable cauchemar. Moi, petite Zoé de 18 ans, mal dans ma peau, étant dans une relation malsaine et destructrice depuis plusieurs années, et ayant passé toute mon enfance dans la même école, dans le quartier français de Montréal, me suis retrouvée du jour au lendemain propulsée toute seule et sans porte de secours. Vous vous doutez bien que ça n’a pas duré longtemps : au bout de la fin de la première session universitaire, j’avais raté tous mes cours, je frôlais la dépression (pleurs quasi-permanents, psy toutes les semaines, relation sur le bord de l’implosion, et j’en passe ! ) Je suis rapidement retournée vivre chez mes parents, et ma vie en toute insouciance et innocence a repris son cours  (moins la relation toxique !)

Je pense que c’est en partie à cause de cette mauvaise expérience, et aussi parce que je suis tellement attachée à ma famille, que j’ai eu tellement de mal à me faire à l’idée qu’à 25 ans, le temps est finalement arrivé pour que je parte de chez mes parents.

Les recherches ont officiellement commencées vers le mois de mars. Le quartier était déjà défini, il ne nous restait plus qu’à trouver un appartement qui nous convienne près du parc Jarry à Montréal. J’ai eu un premier coup de coeur, mais malheureusement on a trop pris notre temps pour répondre et l’appartement a été réservé par d’autres gens.  Finalement, a bout  de quelques semaines de recherches et de visites, on a trouvé un appartement qui nous convenait et on l’a réservé. Un joli condo dans un projet d’habitation qui a vu le jour il y a moins de 2 ans. Notre appartement est un 3 et demi de 786 pieds carrés, tout neuf et tout équipé, avec en prime une belle cours extérieure, et juste en face d’un magnifique parc. Pas mal pour un premier appartement, vraiment pas mal.

Alors pourquoi je n’arrive pas à me faire à l’idée que c’est une bonne chose ? Pourquoi je pleure chaque fois que je pense que j’ai quitté mes parents, que je vais rater des tonnes de petits moments avec eux, que je dois avancer et poursuivre ma vie sans leur présence constante ?  Pourquoi j’ai l’impression de les avoir abandonné et qu’ils m’ont abandonnée ? La réponse est simple : de un, je suis un gros bébé et de deux, je déteste les changements, puisque je m’attache trop intensément à tout dans ma vie. Je pourrai vous donner des dizaines d’exemples ou, à chaque fois que j’ai dû faire face à un changement dans ma vie, j’ai eu de très mauvaises réactions. Changement d’école ? FAIL. Changement de relations ? Déchirement absolu. Amitiés brisées ? Je l’ai vécu comme une peine d’amour et ça m’a pris des années à m’en remettre.

Et pourtant, je sais qu’il faut que je grandisse et que j’arrive à vivre seule, par mes propres moyens, sans aucune aide. La pression est d’avantage élevée lorsque je me compare avec certaines personnes sur les médias sociaux qui, à 25 ans, ont déjà leur propre maison, sont mariées, mères de famille, mènent une véritable vie de «boss lady», quoi !
La comparaison est trop facile et pourtant, je sais qu’on est très loin d’être toutes dans la même situation.

Vous le savez, je suis une éternelle enfant, et cet univers enfantin que je chéris tant, ma passion pour Disney n’est pas du tout anodine. C’est une réelle passion que j’ai depuis mon enfance, mais ce serait mentir de dire que ce n’est pas également un échappatoire au monde réel que je trouve parfois trop difficile à affronter.

Je vais travailler sur ma confiance durant les prochains mois. Je pense sincèrement que de vivre en appartement va m’apprendre énormément de choses sur moi. Plus le temps avance, plus je me fais à l’idée et plus j’aime mon petit appartement ! On reçoit nos meubles et on le décore petit à petit, j’ai hâte de vous en parler d’avantage pendant la prochaine année.

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences sur votre première fois en appartement, comment vous avez réussi à surmonter cette peur des tous débuts, les premiers pas dans la «vraie de vraie» vie d’adultes, ça m’aiderai beaucoup !

Alors, vous avez lu ce texte jusqu’au bout, sans arriver directement à la fin ?! Alors, voici en primeur un petit  »reveal » de mes deux pièces préférées de l’appartement. Attention, rien n’est encore totalement fini, c’est seulement un aperçu ! Merci énormément à la compagnie Opposite Wall  pour les magnifiques cadres, qui viennent vraiment rajouter de l’ambiance aux pièces. Le choix a été très difficile, et j’en voudrai tellement d’autres !  Ils ont une très grande sélection de tableaux et différentes couleurs de cadres pour tous les goûts et l’impression est d’une très belle qualité. Je vous recommande vivement d’aller jeter un coup d’oeil et d’utiliser mon code promo ZOE20 pour 20% de réduction sur tous vos achats jusqu’au 15 septembre!!

S A L O N


Voici notre salon ! Les cadres que je présente fièrement sont ceux-ci :
«No Rain, No Flowers et Bloom»

C H A M B R E

Duo «Just Breathe » 
J’aime tellement ces deux tableaux ! Je trouve qu’ils vont parfaitement bien ensembles et rajoutent une touche relaxante à l’endroit le plus relaxant de l’appartement, la chambre !



ENTRÉE

Tableau «Visit Canada» 

Ce tableau est placé tout juste à côté de la porte d’entrée de l’appartement ! Je le trouve très joli et ça fait un petit rappel coloré à notre beau pays! Si j’en avait un autre à choisir, ce serait celui sur le Japon. 

J’espère que vous avez aimé cet article, on se reparle bientôt !

xoxox

–           Zoé

 

Laisser un commentaire :

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Commenter *